UQAR

Une autre
façon d'étudier

À proximité de milieux naturels exceptionnels

Située en bordure du plus grand estuaire du monde, celui du fleuve Saint-Laurent,
l'UQAR offre un cadre naturel exceptionnel à deux pas des campus.

Rimouski Photo: Jean-Pierre Huard
Lévis Photo: Ville de Lévis, P.Caron

Une grande université de petite taille

L'UQAR accueille annuellement près de 7 300 étudiants, dont près
de 450 étudiants étrangers provenant de 35 pays.

Rimouski
Lévis

Forte proportion de travaux pratiques sur le terrain et de stages en milieu de travail

Les programmes de l'UQAR se démarquent par leur approche multidisciplinaire et par
l'intégration de sorties sur le terrain et de stages pratiques en milieu professionnel.

Rimouski Photo: Hilde Marie Johansen
Lévis Photo: Gilson Gagnon

Une moyenne de

30 étudiants
par classe

Une relation privilégiée
avec les professeurs

Un encadrement exceptionnel
qui favorise la participation étudiante

Une université où la réussite
est une priorité

Des formations d'excellence
axées sur la pratique

Une université
deux campus

Rimouski et Lévis, deux
centres urbains régionaux

À proximité des grands espaces naturels Photo: Loeiz Patte

À proximité des grands espaces naturels

Capitale du Bas-Saint-Laurent, ville commerciale et maritime, Rimouski est également une véritable cité étudiante qui bourdonne, chaque année, de l'animation de plus de 15 000 étudiants tous niveaux confondus.

À deux pas de la ville de Québec Photo: Club de photo de Lévis, Michel Giroux

À deux pas de la ville de Québec

Offrant à la fois la proximité du fleuve et des panoramas exceptionnels, Lévis constitue le principal pôle urbain, commercial et manufacturier de la région de Chaudière-Appalaches avec une population de plus de 140 000 personnes.

Effervescence culturelle et sportive propre aux villes universitaires Photo: Stéphane Fournier
À deux pas de la ville de Québec Photo: Ville de Lévis, Mathieu Plante

Effervescence culturelle et sportive propre aux villes universitaires

Lieux privilégiés pour les amateurs de plein air, Lévis et Rimouski sont deux plaques tournantes culturelles offrant une large gamme d'activités aux couleurs locales.

Des formations à la grandeur
de l'Est-du-Québec
et de Chaudière-Appalaches

Campus
Bureaux permanents
Sites de formation hors campus
Rimouski Lévis Gaspé Rivière-du-Loup Baie-Comeau Grande-Rivière St-Georges Ste-Anne-des-Monts Matane New Richmond Carleton Montmagny La Pocatière Îles-de-la-Madeleine Les Escoumins Forestville Thetford Mines

Une université d'excellence
en recherche

Sciences de la mer

Les chercheurs de l'Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER-UQAR) étudient les milieux côtiers, dans une perspective de développement durable. L’Institut regroupe une communauté de chercheurs de l’UQAR et d’autres établissements associés en provenance de différents horizons disciplinaires : biologie, chimie, physique, géologie et mathématique. Les chercheurs de l’UQAR en gestion des ressources maritimes étudient quant à eux des problématiques économiques propres au secteur maritime, touchant la pêche, la transformation, la commercialisation, l'aquaculture, les biotechnologies et le transport.

Développement régional

Les chercheurs de l’UQAR tentent de mieux saisir les enjeux et les problèmes auxquels les régions font face en raison des mutations économiques et sociétales contemporaines. Ils analysent les dynamiques socioterritoriales touchant les régions et élaborent des outils d’aide au développement. Ils s'attardent non seulement aux questions relatives à la ruralité et au développement des territoires ruraux, mais aussi à l'évolution économique et démographique des collectivités locales et régionales

Nordicité

Les chercheurs de l’UQAR se consacrent aux environnements nordiques, dans une perspective interdisciplinaire autour de disciplines étroitement complémentaires, dont la biologie, l'écologie, la chimie et la géographie, humaine ou physique, des milieux froids. Ils réfléchissent au fonctionnement des milieux continentaux en climat froid, de manière à répondre aux enjeux majeurs dans le domaine de la conservation et de la gestion durable. Photo: Pascal Royer Boutin